Retour accueil

Histoire de la Sérénata


Au mois de mars 1930, la « Mandolinen Konzert Gesellschaft Schiltigheim » voit le jour sous la Présidence de Charles Wagner et la direction de Giovanni Di Marco.

En 1931, ces fondateurs, soucieux de rappeler les origines méditerranéennes de leurs instruments, décident de changer le patronyme de la société qui devient « La Sérénata de Schiltigheim ».

En 1933, le Président René Hammer et le Directeur Charles Grosskost, duo énergique et compétent donnent un nouvel élan à la Société qui, lors du Grand Concours National de 1934, est honorée par un 1er prix d'interprétation.

La 2ème guerre mondiale interrompt toute activité de l'orchestre. À la Libération, le Président René Hammer reconstruit la Sérénata. Dès lors les Présidents et les Chefs se succèdent avec une égale volonté d’œuvrer à son développement. Des directeurs prestigieux comme Roger Hammer et Camille Boehm, formés au Conservatoire de Musique, permettent à la Sérénata de gravir les échelons d'appréciation de la Confédération Musicale de France (CMF) et de la Fédération des Sociétés de Mandolines d'Alsace-Lorraine (FSMAL). L'orchestre est alors devenu une solide formation forte d'une cinquantaine de musiciens, effectif qui depuis s'est quelque peu effrité.

De 1977 à 1988 Fernand Nest sera Président de la Société avec Antoine Schumacher comme Chef d'Orchestre. Ce dernier assumera les deux fonctions jusqu'en 2005.

La Présidence est alors assurée par M. Michel FrénotL'orchestre est dirigé par Marine Mairet.

En 2016, M. Jean-Pierre DAUL remplace le président Frénot.

L'orchestre est actuellement dirigé par Marine Mairet.


Retour accueil